Réaménagement du siège social Monde du groupe Michelin

Recomposition architecturale, technique, urbaine et environnementale en site occupé

A: Clermont-Ferrand (63)

Pour : Michelin

Conçu par : Encore Heureux, BASE et Loïc Julienne 

Avec: DVVD (structure, façade), Alto Ingénierie (fluides), HECOS (économiste), ROUCH (acoustique)

Surface : 150 000 m²

Livraison prévue : 2020

[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil
[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil
[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil
[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil
[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil
[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil
[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil
[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil
[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil
[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil
[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil
[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil
[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil
[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil
[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil
[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil
[Chantier] Siège social de Michelin - Le bâtiment d'accueil

Le bâtiment d'accueil

Nous voulons en faire un bâtiment modèle de conception bioclimatique.
Pour cela, les lames verticales brises-soleil se sont transformées en débord de toiture. Cela permet de façon plus optimale de briser les rayons du soleil et d’apporter de l’ombre sur les façades. Et surtout cela permet au soleil d’hiver de pénétrer dans le bâtiment, et d’offrir un confort de vision incomparable pour les occupants. La transparence chère à l’entreprise s’en trouve renforcée, car aucun obstacle ne vient troubler la relation intérieur / extérieur. Associé à cela, le traitement de l’air intérieur peut être fait tout en naturel. La présence de végétation sur le toit renforce l’inertie du bâtiment.

Le mouvement est présent dans la concavité du parvis, renforcé par ces grandes horizontales du socle. Un travail sur la régularité doit encore être poursuivi afin de la trouver un sens, une direction qui nous mènerait naturellement vers l’entrée. Les deux auvents horizontaux unifient les bâtiments du parvis, et en mettant à distance la serre, l’incluent dans la nouvelle composition. La marque est naturellement présente au point le plus haut, sur la partie supérieure de la serre, par le logo mais aussi par une façade-écran. Les vitrages supérieurs de la serre se transforment selon les besoins en écran, support d’évènementialisation. La nuit, ne ressort que ce grand socle horizontal, ainsi que la présence de la marque sur la serre, seule verticalité de la
place.

 © Construire

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :